histoire de tesla



Ses débuts


Nikola Tesla, naquit le 9 juillet 1856, à Smiljan (Croatie). Malgré cela, il était d'origine serbe. Son père était un prêtre orthodoxe, sa mère une autodidacte très intelligente. Réveur poétique, Tesla ajouta à ces qualités la discipline et la précision.

Il fit des études de physiques et de mathématiques à la Realschule de Karlstadt, à l'école polytechnique de Graz (Autriche), et à à la très réputée Université de Prague.
A Graz, il vit pour la première fois la dymano Gramme, qui faisait office de générateur, et inversée, servait de moteur: c'est ainsi qu'il comprit comment utiliser les avantages du
courant alternatif.
Employé tout d'abord par le gouvernement autrichien comme ingénieur du télégraphe, il travailla ensuite dans l'électrotechnique à Budapest, où il entrevut le principe du champ magnétique rotatif, et fit les plans d'un moteur à induction, qui serait devenu son premier pas vers une utilisation avantageuse du courant alternatif.
En 1882, Tesla vint travailler à Paris, pour la Continental Edison Compagny, et lors d'un séjour à Strasbourg en 1883, il construisit son premier moteur à induction.
En 1884, il décida de s'embarquer dans un bateau pour New-York, avec seulement quelques cents, quelques uns de ses poèmes, et des esquisses d'une machine volante. Il trouva son premier emploi chez Thomas Edison, mais les deux inventeurs n'employaient pas les mêmes méthodes: la séparation fut inévitable.

Un tournant dans sa vie


C'est aux USA que Tesla rencontra Georges Westinghouse. Cet homme, un ingénieur riche et reconnu, à la tête de la Westinghouse Electric Compagny à Pittsburg, avait entendu parlé de Tesla et de ses idées. Il lui proposa de racheter ses brevets (our un million de dollars) et de travailler pour lui, afin de développer un système de distribution du courant alternatif, ainsi que ses dérivées: les dynamos, les transformateurs, et les moteurs alternatifs. Cette distribution en était à ses débuts et Edison soutenait largement l'utilisation du courant continu dans les villes et les industries américaines.
Tesla établit bientôt son propre laboratoire: ses
expériences portaient notamment sur la puissance de la résonance électrique, et sur divers types d'éclairage. Il donna des "spectacles", pendant lesquels il allumait des lampes, sans fil, en utilisant son corps comme conducteur électrique, pour démontrer la sécurité du courant alternatif.
Une lutte féroce entre les sociétés Westinghouse et d'Edison eut lieu dans le but de convaincre les décideurs de choisir leur système électrique. Finalement, la vision de Tesla et l'argent de Westinghouse sont venus à bout de l'entêtement d'Edison lors de l'expoisition universelle de Chicago en 1893.
Toutes les installations de cette exposition étaient illuminés à partir de douzes générateurs de
tension alternative de 750 kilowatts chacun. En plus des générateurs eux-mêmes, le stand Tesla- Westinghouse présentait toute une installation de transformateurs, de cables, et des convertiseurs pour démontrer au public et la sécurité du courant alternatif. Peu de gens présents se rendaient compte du moment historique qu'ils étaient en train de vivre. C'est à partir de cette exposition de Chicago, en 1893, que le courant alternatif allait devenir le mode le plus largement répandu de distribution de l'électricité.

Le début d'une grande série d'inventions


Le succès de Tesla fit remporter à la compagnie Westinghouse un contrat pour la réalisation d'une centrale électrique aux chutes de Niagara, la plus grande jamais construite jusqu'alors. Ce fut la première pierre de l’utilisation à grande échelle de l’électricité dans les entreprises et chez les particuliers. Ce projet permit d'alimenter en courant Buffalo dès 1896.
Au Colorado, où il resta moins d'un an (à partir de mai 1899), il fit l'une de ses plus grandes découvertes:
les ondes terrestres stationnaires. Il éclaira aussi 200 lampes, à une distance de 40 kilomètres, sans fil, et créa un homme "électrique", qui pouvait produire des éclairs de 40 mètres. Il eut même l'occasion de recevoir des signaux d'une autre planête, dans son laboratoire.
En 1900, il retourna à New-York, à Long-Island plus exactement, afin de mettre en chantier une tour radio, qui pourrait émettre dans le monde entier, grâce à l'argent d'un financier américain J. Pierpont Morgan. Pour rassurer celui-ci, il lui céda 51 % de ses droits de ses brevets portant sur la téléphonie et la télégraphie. Il espèra ainsi pouvoir faire communiquer le monde entier, fournissant des moyens rapides et faciles de transmission d'images, de messages, de bulletins météo, les côtes des actions... Ce projet fut abandonné à cause d'une panique financière, et d'une mauvaise appréciation de Morgan. Ce fut le plus grand échec de Tesla.
Il orienta alors ses travaux aux turbines, entre autres. A cause d'un manque d'argent, il ne put plus que reporter ses idées sur papier. Tesla reçut enfin la médaille Edison en 1917, la distiction ultime de l' "American Institute of Electrical Engineers".
Il fut beaucoup critiqué sur le fait qu'il disait pouvoir communiquer avec d'autres planêtes, et qu'il avait inventé un "rayon de la mort" qui aurait pu détruire 10000 avions sur un rayon de 400 kms.

Après sa mort, trois prix Nobel lui furent attribués, "à l'un des hommes les plus intelligents du monde, qui traça la route de beaucoup de développements technologiques de notre temps".
source:
http://pagesperso-orange.fr/thomas.soft/tesla/version_4/index.htm
tres bon site sur Tesla !