L’EmDrive, un nouveau mode de propulsion impossible ?

Publié le par castaneda












 Un Emdrive est un système de propulsion électromagnétique pouvant générer une poussée dans un système fermé. Pour ses détracteurs, il s’agit de science de pacotille, et cela n’a aucun intérêt. Mais son inventeur, Roger Shawyer, a poursuivi son travail avec obstination. L’année dernières des scientifiques chinois ont fait valider ses calculs et construisaient leur propre version. Shawyer a fait un exposé en début de semaine sur les progrès du Emdrive durant la Conférence au CEAS de l’Air et de l’Espace européen de 2009 . Cela a permis de répondre à quelques questions, mais laisse encore supposer la façon dont l’Emdrive pourraient transformer les vols spatiaux – et la guerre. Le cœur de l’Emdrive est une cavité conique résonante, parcourue par des micro-ondes. Selon Shawyer, un effet relativiste génère ainsi une nette impulsion.Un effet confirmé par les démonstrations de diverses Emdrive qu’il a construit. Les critiques disent que la poussée produite doit venir d’une autre source. Shawyer est catégorique : la poussée mesurée n’est pas causée par d’autres facteurs. Bien que l’argumentation sur l’impossibilité de ce système demeure, le problème est que personne ne veut en parler. Même Shawyer donne peu d’information à ce sujet. L’an dernier, le professeur Yang Juan du Collège d’astronautique à la Northwestern Polytechnical University (NPU) à Xi’an était heureux de confirmer qu’ils étaient en train de construire un un Emdrive qui sera testé d’ici la fin de l’année. Mais suite à la publication de ces informations, la situation a changé. La publicité autour de ce projet est tres mal vu, et plus particulièrement toute suggestion selon laquelle il pourrait y avoir une application militaire (Yang avait publié précédement une étude sur l’utilisation du plasma comme une arme contre les satellites en orbite basse.) Aucune information complémentaire n’a été fournie et plus aucun papiers chinois n’a été publiés sur l’Emdrive, bien que Yang a récemment publié des travaux (indépendant) sur les propulseurs à plasma micro-onde. Shawyer affirme que des travaux sont également effectués en France, en Russie et aux Etats-Unis par une entreprise aéronautique majeur. Mais il ne peut fournir des détails au-delà de vagues promesses de « progrès significatifs obtenus à la fois théorique et expérimentals, au sein de ces groupes. » Il affirme également que le British National Space Centre a procédé à l’examen des Emdrive. L’édition 2009 du document de CEAS décrit les progrès récents et des plans. Les propulseurs précédents ont générés des forces relativement modeste. La dernière version en cours de construction est basé sur un supraconducteur refroidi et devrait générer plus de 300 livres de poussée pour une entrée 6 kilowatts. Le projet consiste à monter quatre de ces propulseurs sur un véhicule sans pilote qui pèsera environ 1000 livres.

Commenter cet article