Automatic Measurement Station

Publié le par castaneda

Les moyens d'étude

Dans le sud-est de la France, de nombreux témoignages font état de phénomènes aériens insolites.

idoles

L'arrière-pays vençois, en particulier le col de Vence, est un lieu connu pour la fréquence de telles observations. Pourtant, les cas réellement insolites sont plutôt rares et beaucoup s'avèrent parfaitement banals. Entre méprises, affabulations et cas crédibles, l'amalgame est tel que les témoignages réellement exploitables sont extrêmement difficiles à extraire. C'est en partie la raison pour laquelle beaucoup de personnes sérieuses se sont désintéressées de l'étude des phénomènes entourant le col de Vence et plus généralement du dossier ovni.

Notre petite équipe n'a pas pour vocation de prouver l'existence d'une présence intelligente d'origine exotique au col de Vence ou ailleurs. Notre démarche est de montrer plutôt que démontrer. Or, si nous voulons que nos expériences ne se limitent pas à des témoignages, il faut bien trouver des éléments concrets exportables.

902h2

Les documents photos et vidéos se révèlent être de bons moyens pour communiquer ces informations. Bien sûr, tout document, aussi extraordinaire soit-il, ne constituera jamais une preuve tant les supercheries sont faciles à réaliser. Il n'en reste pas moins que ce sont des supports d'information importants. Nous avons aujourd'hui des moyens techniques qui nous permettent d'aller plus en avant dans la collecte de données précises. Des appareillages, auparavant coûteux et réservés à des laboratoires, sont maintenant pratiquement accessibles pour tous.

Une approche technique

mni_ams

Les témoignages se cumulent, mais ne permettent pas une avancée significative dans la compréhension des ovnis. Notre équipe a la chance de pouvoir se rendre plusieurs fois par mois au col de Vence et dans les environs. Nous prenons toujours notre matériel d'enregistrement. Mais même en étant attentif, il est très difficile de pouvoir capturer un phénomène anormal transitoire. De plus, les apparitions sont assez rares et le peu de temps passé à observer le ciel est loin d'être suffisant pour se rendre compte de tout ce qui se passe au dessus de nos têtes.

Il faut donc trouver des solutions pour obtenir des données fiables et pour pallier au peu de temps passé à la collecte d'informations sur le terrain. D'où l'idée d'obtenir un support d'enregistrement informatif et de qualité qui soit exploitable pour des études a postériori. Ensuite, pour maximiser les chances d'enregistrer des phénomènes insolites, il est nécessaire d'automatiser les procédures d'enregistrements du ciel.

L'AMS (ou Automatic Measurements Station) est issue de cette idée.

L'objectif du projet

Ce projet d'AMS est équivalent à celui de l'équipe du projet Hessdalen (www.hessdalen.org). L'équipe de ce projet a installé des stations de mesures automatisées dans une région riche en phénomènes lumineux dont certains sont non explicables encore aujourd'hui.

bannieres hessdalen

En Août 2005, des échanges avec l'équipe d'Hessdalen (Dr. Erling Strand, Ostfold College) nous ont convaincus qu'il fallait s'inspirer de leur démarche scientifique pour l'appliquer à notre zone d'étude.

Le projet Hessdalen existe depuis 1983 et c'est le seul de ce type dans le monde. Avec nos modestes moyens, nous souhaitons initier cette voie pour la première fois en France et faire ainsi profiter à tous des données obtenues in situ.

Le principal objectif de cette station est de récolter des mesures liées aux phénomènes aériens connus et inconnus. Les enregistrements peuvent être variés et concernent pour la grande majorité des phénomènes naturels ou d'origine anthropique. Il est alors très utile de déterminer clairement quels sont les critères qui permettent une identification. Pour certains ces critères sont évidents (feux de position des avions, passages de satellites connus, etc.), pour d'autres, la tâche est plus compliquée. Parfois l'analyse de données (une simple vidéo par exemple) n'est pas évidente et peut prendre beaucoup de temps. C'est la raison pour laquelle nous nous limitons à présenter les mesures et non pas à les interpréter.


Projet

Publié dans notre planète

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article