Ganagobie : les ultimes déchets radioactifs évacués

Publié le par castaneda

1 réaction

Publié le jeudi 24 avril 2008 à 05H59

La première phase du chantier de décontamination est terminée

Les derniers déchets radioactifs, hautement dangereux, sont transportés ce matin vers le CEA Marcoule pour y être détruits. Mais il faudra reprendre le chantier, en mai, pour évacuer les déchets dits technologiques et, plus tard, traiter les murs.

© Eric Camoin

Depuis ce matin, 10 heures les déchets nucléaires, tels que le carbone 14 et le tritium que refermaient le site Isotopchim à Ganagobie, sont évacués et transportés par camion.

Le chauffeur du poids lourd est escorté par des personnels de l'Escadron départemental de sécurité routière, la brigade de gendarmerie des Mées ainsi que l'institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) pour prendre la direction de Forcalquier jusqu'à Oraison et emprunter l'Autoroute 51.

Ce 19 tonnes mandaté par l'agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) transportera les produits soient 16 colis de 600 contenants, pour un volume de 6 litres de produits radioactifs au CEA de Marcoule. Sur le site d'Isotopchim, l'Andra, en partenariat avec la société d'Assistance et de conseil en radioprotection (Ascora) a procédé à différents prélèvements, tant à l'intérieur du bâtiment -cloisons, toiture- qu'à l'extérieur, crépi, réseau d'eau, sols, jusqu'à 150m autour dudit bâtiment, sur une profondeur de 5 à 10cm.Sur les 46 prélèvements de sols effectués, 29 résultats sont parvenus à Frédéric Barbette de la direction industrielle Andra: "Nous avons relevé une contamination significative des sols, au carbone 14 sur un rayon de 50m autour du bâtiment. C'est 100 fois supérieur à la radioactivité naturelle des sols."

En 2001, l'IRSN avait noté presque les mêmes taux de pollution sur la même superficie." Ce qui signifie, que depuis la cessation d'activité de l'entreprise Isotopchim, en 2001, les sols ont quasiment conservé toute la teneur de carbone 14. Ni la fin de l'activité, ni les pluies n'auront eu raison des produits toxiques".
Mais heureusement sans risque pour la santé.

À cela, s'ajoutent les déchets technologiques - gants, blouses, masques, surbottes - laissés par Isotopchim, ainsi que ceux utilisés par les entreprises d'assainissement du site, qui feront l'objet d'un enlèvement courant mai. Pour autant, ce n'est pas encore la fin de la dépollution.

Car, si les déchets hautement toxiques évacués faisaient l'objet d'une priorité pour le ministère de l'Environnement, reste à décontaminer les lieux en imaginant deux scénarios d'assainissement. L'un viserait à traiter les murs infectés sur une certaine profondeur; l'autre prévoit la démolition pure et simple des locaux. Mais pour cela il faudra établir un nouveau bilan pour déterminer lequel des deux scénarios conviendra le mieux, en tenant compte des coûts de démolitions, de transports et de destruction des gravats radioactifs.

Ce bilan devra aussi faire l'objet d'une nouvelle étude par la commission nationale des aides radioactifs (Cnar) qui détermine non seulement le montant des subventions et mais aussi l'ordre des priorités de destruction pour la vingtaine de "sites orphelins" pollués que l'on compte en France. Affaire à suivre !

Par Valérie Maintenant ( digne@laprovence-presse.fr )


 "Ganagobie : les ultimes déchets radioactifs évacués" bon cela est clair , les produits radioactif , nucléaire, inconnues , ont étés évacués au CEA de Marcoule , cependant c'est loin d'être fini ... car a la réunion de ganagobie avec Mme le Préfet , ANDRA ect..nous ont bien parlés de PRé-ASSAINISSEMENT ,et les FRIGOS ?? et les BOUES?? Une autre chose "Sur les 46 prélèvements de sols effectués, 29 résultats sont parvenus à Frédéric Barbette" les prélèvements ont étés éffectués ce matin même !! comment avoir les résultats avant même d'avoir fait les prélèvements?mystère.
Bref perso je pense qu'ils ne raseront jamais le bâtiment , car cela coûte trop cher !!(avec 350000€ de budget annuel pour 91 habitants...)(ou part ce fric ?? bon ok c'est une autre histoire) puis ou vont ils entreposés les gravats radioactif? a la décharge de peyruis ? non je blague , ils vont nettoyés les mur de l'usine avec une éponge et du vigor ya pas plus fort , puis ils vont relouée le bâtiment a une famille , voila se qui va se passer vous allez voir ...
a suivre bien-entendus ;-(

castaneda
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article