les "lettres ummite" vers digne les bains

Publié le par castaneda

Pour comprendre “l’affaire” des lettres Ummites (vous pouvez prononcer Oummites) ou ” Oummaines” , il faut quelques points de repères.

Les Ummites (Oummains tels qu’ils se nomment dans les dernières lettres reçues en 2003 et 2004) disent être arrivés sur terre en mars 1950, dans la région de Digne, à la suite de la réception “accidentelle” d’un message en morse envoyé par un navire norvégien un peu plus de 16 ans auparavant. Trois nefs ont amené un corps d’expéditionnaires (de la planète UMMO, à 14,6 années de lumière) qui ont installé, probablement sur la Crête de la Blache entre Digne et la Javie, une première base (voir lettre D57). Ils passent un certain temps à analyser les coutumes, se promènent à Paris (et sans doute ailleurs), et évitent de faire parler d’eux. En 1966, Mr Fernando SESMA, animateur d’une association espagnole un peu ” ésotérique “, et qui, dans un livre qu’il avait écrit, se disait en contact avec des extra-terrestres (d’autres), commence à recevoir des lettres. D’autres destinataires en recevront par la suite (34 espagnols et plusieurs français connus). Le contact se poursuit jusqu’en 1992 ou 1993 (suivant la validité donnée aux écrits de cette époque) principalement avec les espagnols et un français: Jean-Pierre Petit. En juin 2002, Jean Pollion sort son livre “Ummo, de vrais extraterrestres” dans lequel il fait une analyse magistrale de la pensée et de la langue ummite. Ceci nous amène très rapidement à créer une liste de discussion scientifique “ummo.sciences” et le site en support. Et puis, 8 mois après la mise en place de cette liste, en avril 2003, le contact est renoué par la réception de trois lettres (NR-13, 14 et 15) dans un faible intervalle de temps de quelques mois. D’autres suivent..

Nous disposons actuellement de plus de 170 documents (sur environ 180 répertoriés) représentant plus de 1300 pages de textes écrits par les Ummites mais il est possible que de nombreuses autres lettres existent (il est fait mention, dans une lettre de 1988, de 3850 pages originales, envoyés à de nombreux destinataires sous forme de copies représentant 160000 feuillets !).

Donc, ces lettres racontent l’arrivée sur Terre d’un petit corps expéditionnaire de scientifiques chargés de nous étudier, leur étonnement devant le polymorphisme et le désordre social des terrestres; Ils exposent leur sociologie qui tient du totalitarisme éclairé et du superorganisme à la Teilhard de Chardin, leur technologie en particulier celle de leurs nefs lenticulaires qui profitent de plis “aléatoires” de l’espace créés par un anti-univers (univers gémellaires) pour court-circuiter les distances astronomiques qui nous séparent, leurs moeurs, leur sexologie, la géologie et la géographie de leur planète monocontinentale, et également leur cosmologie, leur logique, leur philosophie et leur théologie. Leur système de mesures est duodécimal. Ils “prouvent” une infinité de couples d’univers “adjacents” et deux univers limites de type psychique, faits d’âmes collectives planétaires (le Buawe Biaie) et individuelles (les Buawaa), avec lesquelles les hommes sont directement reliés par des capteurs d’atomes de krypton situés dans le cerveau et l’ADN. Toutes nos particules ne seraient que des aspects d’une seule réalité fondamentale de type angulaire (l’Ibozo uu). Le style est ampoulé, redondant, professoral, dénué d’humour. Ils semblent ignorer la paresse, les arts (sauf celui des parfums), les notions de moyenne et d’arrondi et parlent de probabilité avec des décimales. Leur langage parlé et écrit permet deux discours simultanés disjoints et indépendants sans parler d’un troisième télépathique. Ils auraient déjà envoyé sur Ummo des reproductions tridimensionnelles de nos principales oeuvres. Ils prédisent une possible fin nucléaire de l’humanité qu’ils pourraient empêcher en intervenant sur nos chefs d’état qu’ils jugent tous fous et dangereux. Ils disent mélanger le vrai et le faux et qu’il ne faut pas trop les croire. Les connaissances scientifiques sont nettement au dessus du commun et nécessitent au moins un groupe structuré de rédacteurs. Ils ont utilisé plus de 1400 phonèmes, sans erreur d’utilisation entre les premières et les dernières lettres. Les “racines étymologiques” de ces phonèmes sont constantes dans le temps. Jean Pollion les a appelé des “soncepts”

De fortes probabilités existent pour qu’un OVI (objet volant identifié) d’origine ummite ait été photographié en 1967 (voir article 11)

Jusqu’ici, vous avez sans doute un petit sourire en coin…C’est normal!… Où l’on sourit moins c’est quand on prends la peine de lire ces textes et que l’on fait la somme des informations qui y sont contenues.

Depuis 1975 ou avant, un scientifique français, J-P .PETIT, a connaissance de ces lettres et en aurait reçu directement quelques une.. Les informations contenues lui ont permis, et il le reconnaît, d’établir diverses théories concernant la propulsion magnéto-hydro-dynamique (MHD), l’annihilation de l’onde de choc à des vitesses supersoniques, ainsi que la modélisation et le calcul d’un possible univers gémellaire. Cette dernière théorie, si elle est acceptée un jour par la communauté scientifique, remettrait complètement à plat la conception actuelle de notre univers en permettant d’expliquer deux points d’achoppement du modèle communément admis actuellement ; la masse manquante et le déficit en neutrinos solaires.

Il nous sera sans doute fait une accusation, celle de vouloir ” faire croire ” ou pire, de mettre en place les structures d’une nouvelle secte, car cette accusation est très à la mode en ce moment. Nous nous en défendons et vous ne verrez aucun appel à ce genre de manifestation, bien au contraire.

D’ailleurs les Ummites n’ont, dans aucune lettre, à aucun moment, suggéré que leurs croyances puissent faire l’objet d’un quelconque ” rite “. Et puis déjà, une religion existante depuis près de 2000 ans, dispense des préceptes tous comptes fait assez proches de ceux prônés par les Ummites au moins en ce qui concerne la morale et la survie de l’âme. La différence est que ces derniers disent baser leurs croyances sur la connaissance scientifique et semblent avoir éliminé les rites.

Alors qui sont les auteurs?. Le KGB, la CIA, les sectes, ont été soupçonnées, mais on ne voit aucune motivation ni les buts de cette opération ; Le KGB parce que les écrits attaquent sérieusement la conception de gouvernement communiste, la CIA parce que sans doute ils avaient d’autres moyens de déstabiliser Franco à l’époque, les sectes parce que les textes sont tout sauf sectaires et que pour le moment aucune secte ( si ce n’est quelques illuminés en Amérique du Sud) ne se réclame de la philosophie de ces écrits. Une autre hypothèse, celle d’un “Hénorme” canular a aussi été avancée. Près de 40 ans après la réception des premières lettres aucun des participants de cet éventuel groupe d’étudiants (scientifiques) qui aurait pu lancer ce canular à l’époque ne s’est toujours pas trahi en disant “on vous a bien eu”!. Et un canular qui dure pendant près de 40 ans, nous n’y croyons pas trop!

Il nous a fallu du temps pour assimiler (bien imparfaitement sans doute) ces concepts tant ils sont riches d’un savoir que nous pouvons admettre tout en restant critique. Ce savoir sera t’il reconnu ou admis un jour par les scientifiques ?. Nous l’ignorons. Il donne de toute façon matière à réflexion.

Aurons nous un jour la preuve de la réalité de ces êtres ? Il n’existe que deux possibilités pour que ces preuves soient probantes : soit ” ils ” se font connaître d’une manière irréfutable, soit l’une ou l’autre des informations fortes (scientifiques ou non), inconnues au moment de la diffusion publique des lettres (livres de Ribera , de J-P Petit, diffusion Internet) s’avère exacte, par exemple :

  • La variation du ” red shift ” (décalage vers le rouge des ondes E.M. en fonction de la vitesse d’éloignement) n’est pas constante mais est une fonction périodique non sinusoïdale.
  • Découverte des 86 paires d’atome de krypton en ” extrémité ” des chaînes d’ADN chez tous les êtres vivants.
  • Fréquence des impulsion d’activation des centres nerveux situés dans le plexus coroïdien ventro-latéral de 10368 hz
  • Découverte sur Mars de végétaux unicellulaires et pluricellulaires simples.
  • L’eau contenue dans le cytoplasme et le noyau des cellules est capable de mémoriser les radiations électro-magnétiques correspondant à une onde de 21,106 cm (environ 1421 MHz).
  • etc…

Mais on semble parfois trouver certaines incohérences dans les documents (nombre de dimensions, leur étoile, etc…). Face à ce genre de constat, parfaitement objectif et indéniable, que faire ?

  1. en rester là et déclarer, au vu de la contradiction, que les auteurs nous balladent et que l’étude des lettres ne mérite donc plus d’intérêt.
  2. Ou bien pousser plus loin le raisonnement, sans pour autant s’engager dans la croyance. Si les auteurs sont ce qu’ils disent, et au vu de leurs précautions pour ne rien démontrer, leurs formulations (hors du total mensonge, qui rejoint l’impossible progrès) ne doivent pas être trop claires. Pourquoi ne seraient-elles pas “idéalement” contradictoires ?

La question qui nous fait progresser c’est “et si la contradiction n’était qu’apparente ?” ou encore “n’y a-t-il pas un cas de figure dans lequel les deux propositions ne sont pas incohérentes ? ” Ou encore ” Et si la contradiction n’était pas tout simplement due au caractère simpliste de notre vision ?”, ce qui implique évidemment une remise en question de notre point de vue…

Néanmoins, l’analyse et le décodage récent du vocabulaire, qui ne peut se confondre avec aucun vocabulaire terrestre, fait pencher la balance vers l’origine extra terrestre avec une probabilité importante. Qui plus est, la conception de l’Univers interprétée par les Ummites nous semble crédible. Les conséquences ontologiques sont également crédibles, et dans ce cas, importantes. Mais nous vous laissons seul juge. A chacun de faire la part des choses.
source:ummo-sciences 

Publié dans ummite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article